André. Mon parrain en Rotary.

 

Merci, André de tout ce que, grâce à toi, le Rotary m’a donné.

 

Et merci, pour tes remarques, qui ont été pour moi parfois surprenantes, mais qui toujours m’ont permis d’approfondir  et de préciser mes pourquoi et mes comment.

 

Ainsi :

« Quand on fait le bien, on ne le dit pas ».

Difficile pour un communicant du Rotary.

Mais indispensable pour tenter le bien dire. Aux uns et aux autres.

 

Ou encore cette phrase, inscrite au fronton du Palais de Chaillot,    coté Musée de l’Homme, phrase phare de Paul Valéry, si souvent allumée pour nous par André :

« Il dépend de celui qui passe

Que je sois tombe ou trésor.

Que je parle ou me taise,

Cela ne tient qu’à toi.

Ami n’entre pas sans désir »

Une véritable clé pour visiter un musée… ou habiter le présent.

 

Une citation encore, de Rabindranath Tagore, philosophe indien,   cette phrase qu’aimait dire André, et dite pour lui, ce mercredi 31 août 2016, à Vernouillet.

Une phrase écoutée avec émotion par les nombreux rotariens présents :

« Que je fasse de ma vie

Une chose simple et droite

Pareille à une flûte de roseau

Que tu puisse emplir de musique »

 

Un dernier mot : Merci aux plus proches de ses amis, Gérard Dormay et Giovanni Napolitano, qui avec Jacques Gondel ont accompagné si fidèlement André Mock jusqu’au bout de son chemin.